Articles

Marie-Pierre Lescure, Pour une éducation apaisée, Editions Chronique Sociale

Quelques mots sur mon livre : « Pour une éducation apaisée »

Un che­min à par­cou­rir en deux par­ties :

La pre­mière par­tie du livre est consa­crée aux dif­fé­rentes ori­gines de la peur. La seconde, pré­sente et ana­lyse 30 sujets d’éducation qui pré­oc­cupent les familles. Leur choix a été déter­mi­né par la fré­quence d’apparition de ces thé­ma­tiques dans les groupes de paroles que j’anime, ou lors de consul­ta­tions à mon cabi­net. Leur pré­sen­ta­tion est l’occasion de cher­cher le sens de la pro­blé­ma­tique expo­sée, de don­ner de l’information et d’entrevoir des options de chan­ge­ment. Il n’y a pas de réponse type, de solu­tion toute faite. Cer­tains ouvrages tendent à le faire croire, mais il s’agit plus d’un argu­ment com­mer­cial que d’une réa­li­té. Le véri­table chan­ge­ment passe tou­jours par nous, l’information n’en est que le point de départ. Je vous encou­rage tout au long de ce livre, à vous appro­prier les élé­ments théo­riques, ain­si que les illus­tra­tions qui vous touchent, afin de créer vos propres réponses.

Je suis avant tout prag­ma­tique et sou­haite que ce livre soit utile et concret. Pour cela, vous y trou­ve­rez des infor­ma­tions actua­li­sées, des récits d’expériences per­son­nelles et pro­fes­sion­nelles, des contes, des méta­phores et tout ce qui per­met­tra d’illustrer au mieux mes pro­pos. J’aime trans­mettre ce qui m’a aidé, ce que j’ai com­pris, même tar­di­ve­ment, alors que mes enfants étaient déjà grands. J’ai la convic­tion aujourd’hui, qu’il est impor­tant d’enseigner cer­tains prin­cipes uni­ver­sels liés à l’éducation et la connais­sance de soi, afin de faci­li­ter le dif­fi­cile exer­cice que repré­sente le « métier de parent. »

Pour éclai­rer « les cas concrets », je  com­mu­nique quelques points théo­riques qui ont ali­men­té ma réflexion de parent, et sou­te­nu mon déve­lop­pe­ment per­son­nel.

Enfin, des tests à réa­li­ser per­mettent de mettre à jour sa pos­ture paren­tale, point de départ d’un éven­tuel chan­ge­ment à construire : « Se trans­for­mer pour trans­for­mer le monde». (Pierre Rabhi). Plus nous gagne­rons en conscience, plus nous pré­pa­re­rons nos enfants à se res­pec­ter et à res­pec­ter les autres. Notre mis­sion de parent doit per­mettre à nos fils et à nos filles de gran­dir dans l’enthousiasme d’une socié­té à inven­ter. Ils seront alors prêts à effec­tuer ce pas­sage, capables d’affronter l’inconnu du chan­ge­ment, avec confiance et séré­ni­té.

Bonne lec­ture ! n’hésitez pas à me faire vos com­men­taires, j’en serais très heu­reuse !

Le livre est dis­po­nible à la FNAC et enligne sur le site de l’éditeur : Chro­nique Sociale